7 conseil pour bien débuter le parapente

6 mai 2020 - Temps de lecture: 30 minutes

source: blog de Madame voyage

Voilà un an que je découvre l’univers du vol libre ! Et plus particulièrement, celui du parapente en solo. Cette année, j’ai appris principalement, dans les Alpes sur le spot de Saint-Hilaire du Touvet, Lumbin, et dans les Vosges vers  le Treh-Markstein, Oderen. Tout d’abord, pour bien débuter le parapente, mes premières questions étaient les suivantes : quel budget pour être autonome en parapente ? Est-ce que je dois faire un stage d’initiation parapente et avec quelle école ? Quelle voile, aile de parapente dois-je choisir pour débuter ? Aussi, existe-t-il des packs complets débutants, neufs ou d’occasion ? Comment vais-je pouvoir rencontrer des copains de vol ? Puis pour finir, comment vais-je pouvoir progresser toute seule, alors que je ne connais personne de ce milieu ?

Ainsi, cet article s’adresse tout particulièrement aux futurs parapentistes souhaitant devenir autonome en parapente. C’est-à-dire, voler en solo, pour vous. Et surtout, n’ayant pas de parapentistes proches dans leur entourage. Ou bien souhaitant se rassurer, en lisant une débutante, s’adressant à vous futurs débutants. D’ailleurs, j’imagine que, comme moi, votre envie de prendre les commandes, vient d’une expérience de vol en parapente, en biplace, lors d’un voyage sur l’île de la Réunion ou ailleurs peut-être ? Alors, allons-y, je vous livre mes conseils, simplement pour vous faire gagner du temps, pour bien débuter le parapente.

SOMMAIRE

  1. AVOIR LE BUDGET
  2. FAIRE UN STAGE 
  3. ACHETER SON MATÉRIEL 
  4. TROUVER DES COPAINS AVEC QUI VOLER
  5. FAIRE DU GONFLAGE
  6. VOLER RÉGULIÈREMENT
  7. TENIR SON CARNET DE VOL A JOUR 
  8. BONUS : MES CONSEILS POUR SE FORMER EN VIDEOS & LECTURE

1. AVOIR LE BUDGET PRÊT POUR BIEN DÉBUTER LE PARAPENTE

Pour commencer, j’ai mis ce point en premier volontairement. Du coup, je ne vais pas tourner autour du pot, bien débuter le parapente coûte cher ! En effet, pour la sécurité de tous, il faut prévoir deux budgets : celui de la formation (des stages de parapente, d'ailleurs, tout au long de sa carrière de parapentiste. A chaque niveau et discipline, son type de stage) et celui de l’achat du matériel en bon état, proche du neuf.

POURQUOI EST-IL SI IMPORTANT D’AVOIR LE BUDGET AU DÉPART ?

De toute évidence, la plupart des futurs parapentistes se lancent dans un stage d’initiation en parapente, avec 600€, pour payer le stage. Par contre, la majorité d’entre eux se retrouvent en fin de stage, sans savoir le budget suffisant, pour acheter le matériel immédiatement. Et donc, la classe d’école se divise en deux : 

Ceux qui ont le budget :  qui achètent directement leur matériel à l’école. D’ailleurs, certains l’ont même pour débuter le stage. En fait, très souvent, ce sont des personnes qui ont déjà des amis parapentistes, qui les auront aidé à dégoter du matériel d’occasion à bon prix et en bon état. Par la suite, ils vont enchainer les vols régulièrement, avec les copains. D'ailleurs, pour la plupart d'entre eux, dans les mois et années qui suivent, ils entameront d'autres stages, qui les aideront à performer.

Ceux qui n’ont pas le budget : qui restent parfois plusieurs semaines, voir plusieurs mois sans voler. Certains n’auront jamais eu de contact avec d’autres parapentistes entre temps. Par conséquence, ils n’oseront pas acheter leur matériel tout seul. Du coup, le schémas classique,  la plupart abandonnent définitivement. Ou bien, refont un stage similaire, qui leur coûte à nouveau 600€ pour redémarrer de zéro. En outre, ils n’auront toujours pas acheté leur matériel !

DES EXEMPLES CONCRETS POUR BUDGÉTER !

Je vous donne deux exemples de parapentistes type, sur une durée de 3 ans, en terme d’investissement financier, et de nombre de vols. Attention, le but n’est pas de tergiverser sur les montants. Puisque, ça ne sont évidemment que des moyennes pour vous donner une idée approximative sur les différences. 

Un parapentiste qui n’a pas son matériel et qui fait des stages pendant 3 ans : pour exemple, dans mon entourage, j’ai rencontré beaucoup de personnes qui ont fait un stage par an (soit une moyenne de 8 vols par stage), pendant 3 ans, avant d’avoir le budget suffisant pour acheter le matériel. 

  • Le calcul est simple : 600€ X 3 stages = 1800€ pour 24 vols, soit 75€ le vol, échelonné sur 3 ans. 

Un autre parapentiste qui a son matériel et qui est autonome depuis 3 ans : pour contre exemple, je connais trois personnes qui ont débuté le parapente en même temps que moi. Et qui ont acheté leur matos la semaine suivante, sous les conseils de leurs moniteurs. Aujourd’hui, ils ont tous les trois 200 vols en une année (donc en moyenne 600 vols sur 3 ans). Attention, ce sont des cas rares ! 

  • Le calcul est simple : 600€ stage + 3000€  matériel= 3600€, soit après 600 vols 6€ le vol échelonné sur 3 ans

BUDGET 1 : LA FORMATION, LES STAGES

La première formation : le stage initiation parapente

Tout d’abord, le premier budget indispensable, est celui du stage d’initiation parapente. Plus précisément, il faut compter environ 600€. A noter, que toutes les écoles françaises, sont plus ou moins alignées sur le prix. D’ailleurs, en poursuivant la lecture, le prochain conseil portera justement sur le stage initiation parapente. 

La seconde formation : le stage vers l'autonomie

De la même manière que le stage initiation, le stage vers l'autonomie est disponible à la semaine. Mais aussi à la carte, sous forme de plusieurs week-ends d'affilés, ou bien, de carnet au vol. Brièvement, ce stage a pour objectif de progresser vers l'autonomie. Et de pousser l'analyse, ainsi que ses bagages techniques, pour atteindre le Brevet Initial. Ou simplement être autonome. C'est-à-dire voler sans assistance en conditions calme, sur site connu.

Mon expérience de formation

Personnellement, j'ai enchainé les deux semaines de stage d'affilées, pour m'immerger. Aussi, surtout, pour être certaine d'avoir de bonnes bases dès le départ. Cette décision m'a rassurée, puisque je ne connaissais rien ni personne dans le domaine du parapente. Alors, effectivement je vous l'accorde, les deux semaines ont été fatigantes. Mais ça m'a vraiment permis d'être plus sereine et sur de moi sur ma prise de décision, avant de me lancer sur mon premier vol seule. Je recommande, de continuer à se former tant qu'on ne se sent pas prêt à voler de manière autonome. Vous verrez, vous le sentirez !

Les formations suivantes

Après ces deux stages de pré-requis, certains d'entre vous, voudront aller plus loin. Vous vous lancerez alors, dans des stages dits : CROSS, S.I.V (Simulation d'Incident de vol). et d'autres stages de perfectionnement à thème en fonction de vos axes de progression. Pour enfin atteindre le Brevet de Pilote (qui vous permettra de voyager au delà de nos frontières).

Enfin, vous l'aurez compris, la formation est continue. 

BUDGET 2 : L’ACHAT DE MATÉRIEL POUR DÉBUTER LE PARAPENTE 

Comment acheter un pack matériel parapente d'occasion pour débutant ?

Ensuite, le second budget est l’achat d’un pack matériel parapente pour débutant. Ici, il faut alors compter environ 3000€. En fait, cette somme concerne le rachat d’un pack école parapente, en état presque neuf. Généralement, ce matériel de parapente d’occasion est une très bonne affaire, et l’un des meilleurs moyen pour bien débuter le parapente, sans perdre de temps. Car le matériel a souvent très peu servi. Par exemple, vous aurez utilisé, ce matériel pendant vos vols en stage. Puis, peut-être quelques autres élèves avant vous. Par ailleurs, vous imaginez bien, que les écoles de parapente, vous offrent la garantie d’un matériel irréprochable et sécure. 

Comment choisir son matériel d'occasion parapente ?

Comme vous pouvez acheter le matériel que vous avez utilisé pendant le stage, je vous conseille, de tester 2 voiles sur la semaine. C’est vrai, c’est parfait pour choisir l'aile de parapente qui vous convient. Pour le coup, c’est ce que j’ai fais. Et aujourd’hui encore, je suis très heureuse de mon choix. Pour se faire, j’ai essayé deux voiles classées “EN-A” :

Quel type de voile parapente pour bien débuter en parapente ?

  • La voile de référence pour les débutants, classée “EN-A” En premier lieu, la voile de parapente classée “EN-A” est une voile “école” qui s’adresse aux débutants, et qui offre une sécurité passive maximale. C’est-à-dire, qu’elle est extrêmement tolérante à des gestes imprécis en vol et au sol (au gonflage). En terme, elle est la voile la plus conseillée aux pilotes débutants, ou aux pilotes qui auront un faible volume d’heures par an (en moyenne, moins de 50 heures).
  • La comparaison avec une voile classée “EN-B” Pour faire la comparaison, les pilotes débutants en progression, ayant un volume d’heures supérieur à 50 heures par an, pourront se diriger plus rapidement sur une voile de parapente classée “EN-B”. Mais, il est important de noter que cette catégorie supérieure de voile, soient moins tolérantes que les voiles “EN-A”. En d’autres terme, elles sont plus joueuses, elles vont tourner plus efficacement (moins “bateau”), aussi, elles planent mieux. Par ailleurs, elles sont moins stabilisées (roulis, tangage). Et donc, nécessitent un pilotage plus fin. Et donc, même si certaines sont adaptées au pilote en progression, la voile classée “EN-B”, nécessite un volume d’heures plus important et une pratique régulière, pour se sentir à l’aise, à son pilotage. 

Puis, pour que vous sachiez, c’est un sujet qui fait débat. Certains pilotes débrouillards, prennent le parti de débuter sous une voile EN-B directement. Pourquoi ? Car ils savent qu’ils vont voler au quotidien. Pendant que d’autres resteront sur une voile EN-A pendant de longues années. En réalité, très sincèrement, l’essentiel est de se sentir bien sous sa voile, et de ne pas brûler les étapes. Votre moniteur restera le mieux placé pour vous conseiller. 

OÙ & COMMENT SE PROCURER SON MATÉRIEL ?

Pour commencer, à noter que l’une des voiles de parapente "EN-A" les plus vendues en France et le modèle Alpha 6 de la marque Advance. La marque Suisse Advance, vient de sortir l’Alpha 7, mais la 6 très appréciée, se trouve actuellement très facilement sur le marché de l’occasion : 

Pour tous gabarits confondus : 

Deux plus gros groupes Facebook de vente : paraboncoin et PARAPENTE PETITES ANNONCES.

Pour les gabarits dits “légers” (Poids Total Volant (PTV) : < 75kg) 

Je vous suggère le groupe : Les petits poids qui volent - petites annonces parapente. 

Pour finir sur cette partie du budget pour bien débuter le parapente, je dirais qu’il est possible, de diminuer le budget du matériel, uniquement si tu as des amis parapentistes. Et qu’ils peuvent t’accompagner dans le choix de ton matériel (sellette, voile, casque, radio). Je vous en parle en bas plus en détail. 

FAIRE UN STAGE D'INITIATION AU PARAPENTE

Pour bien débuter le parapente, ne vous lancez pas seuls en pente école, avec le matos de vos potes ! Bien que le stage ne soit pas obligatoire légalement, je vous le recommande fortement ! Oui, je sais, je me répète, mais il est primordial de se former en école. Pourquoi ? Tout simplement, pour apprendre à piloter en toute sécurité, et atteindre un niveau suffisant, pour être capable, de voler seul, par temps calme sur sites connus. 

Pour rappel, il faut compter environ 600€ pour un stage d’initiation au parapente sur une durée moyenne de 5 jours. A noter, certaines écoles proposent d’échelonner le stage, sur plusieurs week-ends. Toutefois, si vous le pouvez, je vous conseille vivement de rester sur le format classique qui est bien plus immersif ! 

En bref, en quoi consiste le stage initiation parapente ? 

  1. parfois faire un biplace pédagogique : avec les moniteurs 
  2. découvrir le matériel : apprendre à l’utiliser
  3. faire du gonflage : en pente école (jouer avec votre voile au sol) 
  4. apprendre les premières règles de sécurité en vol (partie théorique comme à l’école)
  5. faire vos premiers vols (décollage - vol - approche - atterrissage)

Quelle école choisir pour ses stages ?

C'est bien l'une des questions principales que je me suis aussi posée pour débuter. Et vous êtes très nombreux à me la poser  en privé ! Du coup, je rajoute cette partie volontairement. Déjà, partez du principe que toutes les écoles se valent. Les fondateurs des écoles, sont pour la plupart parapentistes passionnés eux-même. Evidemment, il en va de même, pour les moniteurs parapentistes, qui sont des personnes passionnées et surtout très engagées dans leur pratique. Pour finir, s'ils sont devenus moniteurs, c'est qu'ils souhaitent transmettre leur connaissance. Et ça se voit dans leurs yeux !

Premier conseil : choisissez une école proche de chez vous. Pourquoi ? Parce que ça vous facilitera grandement le tissage de liens, avec d'autres parapentistes de votre région.

Second conseil : flânez sur les groupes de parapente Facebook et demandez à la communauté quelles écoles ils ont pratiqué et leurs expériences sur le terrain avec les équipes. Après, à vous de faire le tri, entre les avis des uns et des autres et ce qui vous semble plus adapté pour vous. Tout simplement, ça vous évitera de faire des recherches interminables en ligne ! Ensuite, appelez l'école par téléphone. Puis, généralement, vous avez le feeling ou pas ! Et voilà le tour est joué ! Vous voilà inscrits bientôt licenciés ! Bravo et bienvenus !

BONUS RAJOUTÉ : QUELLE ECOLE AI-JE CHOISI ? (car question très souvent posée en message privé) : 

Pour mon stage initiation et mon stage vers l'autonomie : j'ai choisi l'école AIR ALPIN en Isère à Saint-Hilaire. Sous recommandation de mon meilleur ami, qui habite dans le coin. Puis très sincèrement, j'ai passé 2 semaines absolument exceptionnelles avec eux. J'ai rencontré de très belles personnes, et de superbe formateurs, qui ont l'art et la manière de choisir les bons mots, sans jamais, jamais s'énerver ! Pourtant, parfois il y aurait de quoi ! Sur le stage vers l'autonomie, j'ai pris de l'assurance et de la compréhension de mes gestes.

Pour mon stage perfectionnement : j'ai choisi l'école Cumulus Parapente en Alsace à Oderen. Et franchement, tout pareil, j'ai passé des moments privilégiés avec les moniteurs. J'ai été impressionnée de la qualité de formation. Et surtout de leur incroyable talent, d'arriver a répéter des choses 4 fois de manières différentes jusqu'à ce que je comprenne ! J'ai beaucoup progressé en terme de pilotage, à ce stage ! Et j'ai gagné confiance en moi.

En résumé, vous l'aurez compris, j'ai fais 3 stages en moins d'un an, pour me sentir à l'aise et autonome sous ma voile. Bien que je n'ai que peu volé toute seule. En fait, je suis très souvent accompagnée de mes amis, rencontrés en stage, sur les groupes Facebook et dans les clubs et la Coupe Icare en Septembre 2019 ! Du coup, ca m'a couté environ 1500€ de formation avant de me sentir capable de voler en autonomie sans appréhension.

ACHETER SON MATERIEL - POUR BIEN DÉBUTER LE PARAPENTE

J'AI TESTÉ : CES 3 VOILES DÉBUTANTS

Tout d'abord, pour vous rassurer, sachez que je ne pensais pas être capable au bout de quelques vols de faire la différence entre deux ailes de parapente ! Pourtant, il n’y avait pas photo ! Tant sur le gonflage qu’en vol ! Bref vous l’aurez compris, c’est un compromis entre vouloir une voile “plus gentille” et très stable sur tout les axes ou une voile “plus joueuse”.

Marque Nova - Modèle Prion 4 

Bien que j’ai eu beaucoup de mal au gonflage, je l’ai beaucoup apprécié en vol pour débuter. En effet, car elle est très très stable. Elle pardonne mes erreurs de débutante, à avoir des gestes parasites sur les commandes. Par ailleurs, je l’ai trouvé rapidement molle à gonfler au sol, et “bateau” en vol. 

Marque Sky Paraglider - Modèle Aya

J’ai beaucoup aimé cette voile ! J’ai eu de très bonnes sensations avec en l’air ! C’est un beau jouet. Bien qu’elle pardonne beaucoup d’erreurs de débutants, elle reste maniable.  

Marque Dudek - Modèle : Nemo 4

Dès la phase de gonflage, j’ai senti une grosse différence ! En effet, elle est bien plus facile et rapide à se gonfler. Aussi, la voile monte plus vite. Je l’ai trouvé agréable, aussi bien en dos voile qu’en face voile. Aussi pendant la phase de vol, les commandes sont plus subtiles. Du coups, en virage la voile tourne agréablement sans effort dans la commande ! 

Comme mentionné rapidement ci-dessus, pour bien débuter le parapente, je vous conseille vraiment d’acheter votre matériel à la suite de votre stage d’initiation. Du coup, pour bien débuter et progresser, voilà le matériel indispensable : 

  • une voile de parapente (une voile généralement classée :  « EN-A » : vos instructeurs vous expliquerons) 
  • une sellette (pour ma part, j'ai pris un modèle réversible. C'est-à-dire, qui se transforme en sac-à-dos, plus léger et compact pour mes voyages et vols-randos). 
  • un parachute de secours 
  • un casque
  • une radio
  • un « plouf bag » (un sac qui permet de mettre sa voile en boule pour éviter de la plier à chaque fois, afin de faire plus de rotations, et ainsi rentabiliser une journée où ça vole. Le plan parfait pour rapidement progresser). Ne cherche pas le meilleur c'est celui-ci : Niviuk Koli Bag. 

TROUVER DES COPAINS AVEC QUI VOLER - POUR BIEN DÉBUTER LE PARAPENTE

Trouver des copains pour bien débuter le parapente, vous permettra vraiment d’être entouré dans votre progression. Alors, comment faire pour trouver des copains ? Pour se faire, je vous partage mes expériences et mes astuces, pour trouver des copains de vol, et pourquoi pas même, la personne qui partage votre vie (je dis ça je dis rien) ! 

Trouver un club de parapente proche de chez vous 

Un club de parapente, est une association, qui a pour but de rassembler les membres parapentistes locaux, pour se regrouper et aller voler ensemble, partager, et échanger. Du coup, votre club de parapente, vous permettra de rencontrer des parapentistes qui volent régulièrement. Et qui pourront vous accompagner et vous épauler sur les spécificités de chaque nouveau site. D'ailleurs, sur cette première année, je ne remercierai jamais assez mes acolytes de vol Arthur Reinhard - Arthy-Mc-Fly et Tony Degenève de m'avoir embarqué partout avec eux ! Aussi, il faut bien dire, qu’une bonne bière locale partagée après le vol fait plaisir ! D’ailleurs, on apprend beaucoup en discutant avec les autres. 

Connectez-vous sur les réseaux sociaux en ligne ! 

Niveau national : inscrivez-vous sur les Groupes & Pages Facebook dédiés au monde du parapente en France 

Groupe Facebook : Parapente (communauté de parapentistes francophones qui partagent sur tous les sujets : matériel, sites, nouvelles) , ROCK THE OUTDOOR (le groupe du magazine en ligné dédié au parapente : Rock The Outdoor). 

Page Facebook : Fédération Française de Vol Libre - FFVL (la page indispensable, pour resté informé officiellement des décisions de notre fédération - la page de la fédération de parapente) 

Niveau régional : inscrivez-vous sur les communautés Facebook de votre région 

Ici, je ne vous donne des exemples de groupes Facebook régionnaux ou départementaux. Après, à vous de chercher avec les mots-clés de votre région.

Groupe Facebook : exemple : Parapente Grand Est (trouvez celui de votre région)                                                 

Page Facebook : Parapente Annecy (trouvez celui de votre région) 

Niveau local : rejoignez les conversation de groupes locaux 

En vous inscrivant à un club de parapente local, vous serez rapidement intégrés aux groupes Facebook locaux, voir du club. Aussi, au groupes de potes rencontrés sur les décos qui vous ajoutent, dans leurs conversations WhatsApp ou Messenger. Ainsi, dès que quelqu’un va voler, il invite du monde à le rejoindre. Aussi, ca permet de covoiturer et de s’organiser pour les navettes ! Ces personnes avec plus d’expériences sont très utiles pour vous regarder décoller et vous donner des conseils. Merci à toutes les personnes que j'ai rencontré et qui m'ont fait progresser ! 

FAIRE DU GONFLAGE - POUR BIEN DÉBUTER LE PARAPENTE

En parapente, le gonflage, est une activité ludique, qui vous permet de jouer avec votre voile en l’air, les pieds au sol ! C’est pas compliqué, plus vous faites du gonflage, meilleur pilote vous allez devenir ! D’ailleurs c’est pas pour rien, que les meilleurs pilotes du monde, continuent de gonfler très régulièrement. En plus, vous progresserez beaucoup plus vite en gonflant qu’en volant. Du coup, j’en profite pour vous partager les photos de mon stage de perfectionnement lors de nos entrainements au gonflage ! Même les moniteurs continuent à gonflé régulièrement, et visiblement, ils adorent ça eux aussi ! 

A quoi sert le gonflage pour bien débuter le parapente ? 

Tout d’abord, il sert à apprendre à connaître les réactions de sa voile et à la contrôler instinctivement. Et quel que soit la force du vent. Ensuite, en clair, ça permet de progresser très rapidement et de décoller en sécurité.

VOLER RÉGULIÈREMENT - POUR BIEN DÉBUTER LE PARAPENTE

Si vous décidez de vous mettre au parapente en solo, et une fois que vous aurez terminé votre stage d’initiation dans votre région ou ailleurs, je vous conseille de voler régulièrement ! Voir autant que possible, plusieurs fois par semaine ! En fait c’est simple, plus vous volez, plus vous progressez ! D’autant plus si vous l’associez aux exercices de gonflages ! En résumé, quelqu’un qui vole souvent, va apprendre à sentir sa voile, quelqu’un qui vole rarement, va nourrir ses angoisses. 

Pourquoi voler régulièrement ?

Pour vous donner une image, au début, nous avons autant la boule au ventre, que d'excitation de s’élancer. Par ailleurs, plus nous volons, plus nos appréhensions diminuent. 

Quand voler pour bien débuter le parapente et progresser ? 

En parapente, pour bien progresser en autonomie, il est conseillé, d’osciller entre les vols du matin (avant 11h) et ceux du soir (à partir de 17h). Là où les conditions sont les plus calmes, en raison de l’absence de grosse activités thermiques. Contrairement à l’après-midi, ou les thermiques prennent le relai. Et donc, ces conditions météo, qui peuvent être mouvementées en pleine saison, nécessitent un certain niveau de pilotage (maîtrise du roulis, tangage, oreilles) pour tenir sa voile. 

Pourquoi respecter les heures idéales de vol pour bien débuter ?

D’où l’intérêt j’insiste de faire un stage initiation pour apprendre les bases de ces manoeuvres. Si vous volez trop tôt dans l’après-midi en pleine saison, au mieux ça ne sera pas agréable de se faire secouer. Et au pire, vous allez vous faire peur !

TENIR À JOUR SON CARNET DE VOL - POUR BIEN DÉBUTER LE PARAPENTE

Format Papier : votre premier carnet de vol remis lors de votre stage

Tout d’abord, lors de votre stage initiation parapente, votre moniteur vous remettra un carnet de vol de parapente sous format papier. Dans celui-ci, vous trouverez les pré-requis pour passer les brevets officiels. A commencer par le Brevet Initial. Dans celui-ci, vous aurez la possibilité de noter vos cinquante premiers vols.

Format numérique en ligne ! Partout dans le monde, sans jamais le perdre !

Toutefois, je vous conseille de tenir votre carnet de vols de parapente en ligne et d'être assidu ! Certains utilisent un tableau Excel. Mais, pour ma part, sous les conseils d’un ami, j’ai créé un compte en ligne sur le site de Syride (marque d’instruments de vol). Au départ, je n’avais pas encore de vario. Alors, je cliquais sur “vol sans instruments” pour entrer tous mes vols manuellement. C’est vrai que ça en jette ! On peut voir son nombre d’heures, et de vols, triés par mois et année, sur des beaux graphiques en couleurs. En plus, ce carnet de vol est exportable automatiquement au format excel. En fait, c’est le plus propre et le plus facile des carnets de vols que j’ai testé. D’ailleurs, c’est bien plus qu’un carnet de vol ! Mais un véritable réseau social qui permet de comparer ses vols avec ceux des copains, qui s’abonnent à votre profil. Pour conclure, nous y retrouvons des informations utiles, sur l’ensemble de sites mondiaux répertoriés. 

Rapidement : qu'est-ce qu'un variomètre ?

Pour toutes ces raisons, pour mes 40 vols je me suis offerte le Syride Sys’Nav V3. En somme c’est un instrument de vol complet : variomètre, altimètre, GPS. Sans m’étendre sur le sujet (ça fera le fruit d’un prochain article) tout d’abord, il détecte automatiquement mes vols (lieu et heure de décollage et d’atterrissage). Ensuite, il calcule tout seul mon temps de vol, mes kilomètres et ma trace GPS. Puis, il remplit automatiquement mon carnet de vol sur mon profil Syride.

BONUS : MES CONSEILS POUR SE FORMER EN VIDEOS & LECTURE

PROGRESSEZ ET FORMER-VOUS TOUS LES JOURS A VOTRE RYTHME !

apprendre le parapente - conseil pour bien débuter le parapente blog madame voyage

Il n’y a pas qu’en volant qu’on apprend ! Vous pouvez continuer à vous former depuis votre canapé ! Voilà ma liste de bons plans du quotidien : 

SE FORMER SOUS FORMATS VIDÉOS 

FORMATIONS WINGMASTER ( VIMEO) : 11h de vidéos, du débutant jusqu’au pilotage avancé. C’est une mine d’or d’informations, qui justifie plus que largement son prix. D’ailleurs, depuis le confinement d’Avril/Mai 2019, les lives gratuits répondent à toutes les questions des pilotes du débutant jusqu’au pro. 

MINI COURS DE LOUIS CUSSOT (YOUTUBE) : Je vous invite à suivre les vidéos gratuites de Louis. Ses Minis Cours Parapente d’une quinzaine de minutes, sont très intéressants (à noter avant toutes publication, Louis prend soin de faire relire le contenu de ses vidéos par un moniteur de l’école K2 Annecy. Le but est de nous délivrer 100% d’informations vérifiées pour assurer notre progression et notre sécurité. Pour le soutenir, et qu’il puisse continuer, merci pour lui de commenter et de s’abonner à sa chaîne. 

FILMS SÉCURITÉ FFVL (YOUTUBE) : ce sont des cours de quelques minutes par vidéos, sur de nombreuses thématiques, type décollage, atterrissage, gonflage. 

SE FORMER SOUS FORMAT LECTURE 

COURS DE LA FFVL (SITE OFFICIEL) : sous forme de fiches thématiques.  

MANUEL DU PILOTE DE DAVID HERAUT : (LIVRE) cet ouvrage est devenu la bible du parapente. Aussi, je vous conseille la version en ligne MANUEL DU PILOTE 2.0 car elle propose des centaines de vidéos, pour illustrer ses propos. En plus, cette formation très poussée, allant notamment jusqu’aux manoeuvres d’accros, servira aux pilotes de tous niveaux. 

SE DIVERTIR SOUS FORMAT VIDÉOS 

Pas vraiment pour vous former, mais juste pour le plaisir des yeux, et vous faites découvrir différentes disciplines du parapente. 

PILOTE ANTOINE BOISSELIER (VIMEO) : J’irai atterrir chez vous le film de son aventure en vol bivouac de Saint-Hilaire (en France) jusqu’à la mer Adriatique (en Croatie). // films payants (le soutenir) // 

PILOTE ANTOINE GIRARD (SITE) : aventurier des sports extrêmes, il possède actuellement le record mondial d’altitude en parapente (8157m. d’altitude), en survolant en vol bivouac, l’un des plus hauts sommets de la planète : le Broad Peak (à la frontière entre la Chine et le Pakistan). // films payants (le soutenir) // 

JEAN-BAPTISTE CHANDELIER (YOUTUBE) : l’un des meilleurs pilotes de proximité et d’accro. D’ailleurs, vous l’avez peut-être croisé sur les réseaux, à bord de son parapente, à défaire le maillot de bain d’une plagiste. 

ELIOT NOCHEZ (YOUTUBE) : faites du BlaBlaCar ! Oups pardon, du BlaBlaFly avec Eliot pilote d’accro. D’ailleurs à ce jour, il est triple Champion de France accrobatique, vainqueur de la coupe du monde 2015.  

NICOLAS PLAIN (VIMEO) : Il faut sauver les Alpes ! Armé de capteurs sur son parapente, il analyse les particules de pollution en suspension. Et nous fait un état des lieux, fort intéressant. Aussi, ce sont de très belles images vue du ciel ! 

Evidemment, cette liste est non-exhaustive. Si toutefois vous avez d’autres recommandations pour la communauté, nous sommes tous preneurs en commentaire.

POUR CONCLURE !

PROGRESSEZ ET FORMER-VOUS TOUS LES JOURS A VOTRE RYTHME !

Me voilà arrivée à la fin de tous mes conseils et astuces, que je souhaitais vous partager, pour bien débuter en parapente. Et j’espère que cet article soit le petit coup de pouce qui vous manquait pour vous lancer ! Si vous vous y mettez à la suite de mes lectures, ça me ferait un immense plaisir que vous me teniez informés ici en commentaire ou faites moi un coucou sur les réseaux sociaux : 

Sachez que, j’ai longtemps hésité à rédiger cet article de conseils. Pourquoi ? Car je ne me sentais pas légitime de partager mes conseils pour bien débuter le parapente, alors que je n’ai qu’une année d’expérience derrière moi. D’autant plus que je n’ai que 40 vols à mon actif ! Mais plusieurs d’entre vous m’ont ouvert les yeux et m’ont donné confiance : « Marion, qui de mieux placée qu’une débutante en parapente, pour partager ses conseils à des novices, pour bien débuter le parapente ? ». Alors, je vous remercie pour la confiance que vous m’accordez. 

Merci à Tony Degenève (chaîne Youtube, sur laquelle j'apparais souvent sur ses vidéos en vol) de m'avoir aidé et supporté à la rédaction de ce long article.